Nicolas PROST
photo1
Le châssis a été réalisé en aluminium et en polycarbonate. Il comporte 6 bras avec, à leur extrémité 1 moteur Brushless. Chaque moteur est commandé par un ESC (Electronic Speed Controler) qui se trouve sous le bras. Une hélice de 8", avec un pas de 4,5", est montée sur chaque moteur. La batterie est fixée sous le drone à l'aide de deux scratchs.

Le choix de faire un hexacopter, plutôt qu'un quadcopter, s'est fait avec l'objectif d'avoir un châssis simple et solide avec des matériaux facilement travaillables. Or, le résultat est une masse sur la balance d'un peu plus d'un kilogramme, seulement pour le châssis et les moteurs. Ayant un budget limité, il était financièrement plus intéressant de mettre 6 moteurs avec une certaine puissance plutôt que d'en mettre 4 avec plus de puissance. D'où le choix qui a été fait.
photo1
Un système pour atténuer les vibrations a été mis en place. Il est composé d'une pièce en caoutchouc et d'un SilentBloc. Il permet de "supprimer" les vibrations dues à la rotation des moteurs qui perturbent les capteurs de la centrale inertielle.
Il joue le rôle d'un filtre passe-bas. La carte est reliée au châssis via ce système. L'ensemble, carte et châssis, n'est donc pas en liaison directe.